InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Protection de l’enfance. Donner des repères et du sens

Protection de l’enfance. Donner des repères et du sens

Publié le 19-07-2019

Source : ASH n°3120

Auteur : Nathalie AUPHANT

Extraits :

«  Les 12es Assises nationales de la protection de l’enfance se sont déroulées le 4 et 5 juillet dernier à Marseille. En ouverture de ces deux jours d’échanges, Adrien Taquet, le secrétaire d’Etat chargé de l’enfance, a présenté les orientations de son prochain « pacte pour l’enfance ».

(...)

Des orientations annoncées

(...)

Son plan d’action aura pour objectif de « faire des enfants protégés des enfants comme les autres ». Adrien Taquet propose ainsi une charte des droits des enfants protégés afin que les intéressés connaissent mieux leurs droits. Concernant l’accès à la santé, la décision est prise d’étendre dès 2020 l’expérimentation du parcours de soins coordonnés créant une consultation complexe tarifée à 46 € pour les médecins qui réaliseront les bilans de santé des enfants de l’aide sociale à l’enfance (ASE). Alors que le handicap touche 20 à 25 % des enfants protégés, Adrien Taquet, sans rien préciser, a dit soutenir un plan de développement et de création d’équipes mobiles et de services adaptés aux problématiques croisées ASE/soins/handicap ou encore le fait que la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie fixe dans les objectifs des maisons départementales des personnes handicapées un suivi particulier des enfants de l’ASE.

Etre un enfant comme les autres implique aussi de pouvoir choisir son parcours scolaire. Un travail est ainsi en cours avec le ministre de l’Education nationale, sur de possibles places réservées en internats scolaires, la mobilisation des outils numériques d’enseignement à distance ou encore sur le fait que des enseignants puissent intervenir auprès des enfants protégés en rupture. Là aussi rien n’est acté, il s’agit seulement d’une réflexion. Avec Nicole Belloubet, ministre de la Justice, un travail a également été abordé sur la co-saisine de deux juges des enfants pour les décisions les plus complexes et lourdes de conséquences.

Adrien Taquet s’est dit également favorable à une clarification des conditions de délégation de l’autorité parentale et à la distinction entre actes usuels et non usuels. Un point important pour le quotidien des enfants alors qu’il est aujourd’hui impossible d’improviser une sortie scolaire ou une soirée chez des copains, l’accord parental étant obligatoire. Concernant le droit à leur histoire, revendiqué par de nombreux anciens de l’ASE, un album de vie réunissant des souvenirs et des photos va certainement être mis en place.

(...)

La réalité des professionnels

Mais les professionnels et les anciens enfants placés attendent autre chose. Une enquête réalisée par l’Action sociale et l’Odas au printemps dernier révèle que 70 % des professionnels ont besoin de plus de repères. Pour eux, ce besoin pose la question du sens de leur mission.

Pour Jean-Marie Vauchiez, président de l’Organisation nationale des éducateurs spécialisés (Ones), les associations qui portent le travail social depuis la guerre sont devenues des opérateurs de politique publique (...).
Elle fait aussi le constat du décalage entre les textes et la réalité du terrain qui fait que les juges ne peuvent pas les appliquer faute de temps. Sophie Bouttier-Véron concède que, malheureusement, aujourd’hui, son repère c’est sa pendule alors que les dossiers s’amoncellent sur son bureau.

(...)

L’écoute de la parole de l’enfant semble être au programme du futur « pacte pour l’enfance », une attention que tous les enfants placés souhaitent. Comme les professionnels, ils seront attentifs à ce qu’Adrien Taquet va annoncer à l’automne  »

Voir en ligne : https://www.ash.tm.fr/hebdo/3120/le...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail