InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Migrants : les mineurs non accompagnés abandonnés à leur sort en (...)

Migrants : les mineurs non accompagnés abandonnés à leur sort en Grèce

Publié le 19-10-2019

Source : L’Obs

Extraits :

« Athènes (AFP) - Dans le camp de Moria, sur l’île grecque de Lesbos, redevenue première porte d’entrée des migrants en Europe, E.S., jeune Afghan de 16 ans, vit dans l’insalubrité et le désespoir depuis deux mois, abandonné à son sort bien que mineur non accompagné.

"Je dors sur une simple couverture, je n’ai pas de tente alors que l’hiver approche", raconte l’adolescent qui a fait le voyage tout seul depuis l’Iran où sa famille est restée.

Athènes (AFP) - Dans le camp de Moria, sur l’île grecque de Lesbos, redevenue première porte d’entrée des migrants en Europe, Ezzatolah Soleimani, jeune Afghan de 16 ans, vit dans l’insalubrité et le désespoir depuis deux mois, abandonné à son sort bien que mineur non accompagné.

"Je dors sur une simple couverture, je n’ai pas de tente alors que l’hiver approche", raconte l’adolescent qui a fait le voyage tout seul depuis l’Iran où sa famille est restée.

"La nuit, des bagarres éclatent souvent. Pour aller aux toilettes, prendre une douche, un repas, je dois attendre des heures", dit-il.

En tant que mineur non accompagné, E. devrait disposer d’un lit dans une caravane de la "section B" de Moria, où seuls les enfants sont hébergés sous la supervision d’un personnel spécialisé. Mais il n’y a que 160 places pour plus de 500 jeunes sans famille actuellement à Moria, selon l’Unicef.

"C’était très dur de faire ce voyage seul. En Turquie, j’ai été frappé plusieurs fois par la police. Je n’avais pas toujours d’argent pour m’acheter à manger et désormais, je dois affronter ces conditions difficiles et attendre, toujours attendre", soupire le garçon.

"Depuis que je suis arrivé je demande à voir un médecin", en vain, ajoute E. (...)

[*- Exploitation sexuelle ou mendicité forcée -*]

Le principal danger pour ces jeunes est d’être happés dans des réseaux d’exploitation sexuelle, de mendicité forcée, de pickpockets ou de trafic de drogue.

"Les contextes d’abandon et de conditions insalubres comme dans les +hotspots+ poussent certains vers l’illégalité", commente Héraclès Moskoff, le rapporteur national grec pour la lutte contre la traite humaine. (...) »

Voir en ligne : https://www.nouvelobs.com/societe/2...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail