InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Orléans : des mineurs isolés scolarisés délogés contre leur gré à plus de 50km (...)

Orléans : des mineurs isolés scolarisés délogés contre leur gré à plus de 50km de leur établissement

Publié le 20-11-2019

Source : France 3 Régions

Auteur : Pauline Thurier

Extraits :

«  Des professeurs du collège E. Dolet à Orléans ont envoyé une lettre au président du Conseil départemental du Loiret ce mercredi 20 novembre pour lui demander de "revoir en urgence la situation" de mineurs isolés qui ont dû déménager du jour au lendemain à 50km du lieu où ils sont scolarisés.

Mercredi 13 novembre, le Conseil départemental du Loiret a demandé à un groupe de mineurs isolés étrangers de partir d’Orléans, où ils étaient installés et scolarisés, pour un centre d’hébergement situé à Ouzouer-sur-Loire, à 50km de là.

Certains, comme Etienne* et Mohamed* que nous avons rencontrés, ont refusé de "repartir à zéro" pour leur intégration. D’autres ont accepté de partir de leur hôtel orléanais, dans l’incompréhension et après que le département a fait pression sur leur situation. L’un d’entre eux, A., a entamé une grève de la faim pour protester et se trouve depuis lundi 18 novembre à l’hôpital.

Le corps enseignant du collège Etienne Dolet d’Orléans a manifesté sa colère face à cette décision et a envoyé ce mercredi 20 novembre une lettre au président du Conseil départemental, Marc Gaudet, lui demandant de "revoir en urgence la situation" de ces mineurs et de "faire tout ce qui est possible pour les loger à proximité du collège".

(...)

Pour Mohamed, l’incompréhension est encore plus grande. "J’étais au Conseil départemental pour faire signer un papier pour commencer mon apprentissage en peinture en bâtiment. Là, ils m’ont dit qu’il y avait une réunion où je devais aller. Je les ai vus rajouter à la main mon nom sur la liste de ceux qui devaient partir." Lui aussi a refusé de partir à Ouzouer-sur-Loire.

Le Conseil départemental n’accepte plus de leur fournir à manger

A ce stade, ils sont considérés "en fugue" par le Conseil départemental. Ce qui signifie qu’ils peuvent encore dormir à l’hôtel mais ils n’ont plus le droit d’être servis en nourriture. Depuis vendredi, Etienne et Mohamed se débrouillent comme ils peuvent, grâce à la charité des amis qu’ils se sont fait à Orléans. "Ils nous mettent la pression avec ça mais moi je n’irai pas", renchérit Etienne. (...)

Ceux qui ont accepté de partir devront prendre le bus à 6 heures

Le département a finalement accepté que les mineurs transférés à Ouzouer-sur-Loire bénéficient d’un transport pour les amener à Orléans et les ramener le soir afin qu’ils restent dans leur établissement. Mais la solution est loin d’être idéale selon Anne Lavy et Agathe Castello, toutes deux professeures au collège Dolet. "Ils devraient partir à 6 heures du matin et on les ramèneraient ensuite à 18 heures, détaille Agathe Castello, professeure de français. Ce n’est pas adapté à leur emploi du temps, ils vont devoir attendre des heures dehors."

Pour Jacky Guérineau, directeur général adjoint du Conseil départemental, responsable du pôle Citoyenneté et cohésion sociale, "ce n’était pas raisonnable de les laisser à l’hôtel. S’il y a une difficulté majeure au niveau du transport, nous la corrigerons." (...)  »

Voir en ligne : https://france3-regions.francetvinf...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail