InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Marseille : « Des jeunes restent sur la touche ! » Y a-t-il assez de classes (...)

Marseille : « Des jeunes restent sur la touche ! » Y a-t-il assez de classes pour les mineurs isolés ?

Publié le 29-11-2019

Source : 20 minutes

Extraits :

«  Le collectif 59 Saint-Just réclame l’ouverture de quatre classes pour les mineurs isolés présents à Marseille. Selon le collectif, 80 jeunes sont actuellement livrés à eux-mêmes, sans école où aller

(...)

[*Une réunion vendredi au rectorat*]

Selon le collectif, ils sont au moins 80, comme lui, à attendre d’être scolarisés. Alors qu’il s’agit d’un des premiers articles de la Convention internationale des droits de l’enfant : tout enfant a le droit d’aller à l’école. « Malgré l’ouverture d’une nouvelle classe il y a un mois, des jeunes restent sur la touche alors qu’ils ont été évalués, dénonce Romain, membre de l’équipe scolarisation du collectif 59 Saint-Just. Des jeunes vont arriver tout au long de l’année et les classes sont déjà pleines en novembre... Donc ils vont rester bloqués ! » (...)

Pour les syndicats, le manque de places pour les mineurs isolés est toutefois structurel. Certaines organisations professionnelles affirment le répéter à chaque réunion pour définir la carte scolaire. « Pour nous, il faudrait créer une dizaine d’unités à Marseille », affirme ainsi Corinne Vialle. Non seulement pour créer des nouvelles classes spécifiques mais aussi pour intensifier les enseignements auprès d’élèves qui sont scolarisés dans des classes ordinaires, mais bénéficient ponctuellement de l’apport d’un enseignant spécialisé en français langue étrangère. « Dans ma classe, j’ai des élèves allophones, témoigne Corinne Vialle. L’intervenante UPE2A vient deux fois par semaine seulement. Ce serait plus efficace si elle venait une fois par jour. »

Pour les jeunes qui n’ont pas la chance d’être scolarisés, les conséquences peuvent être lourdes. « Ils vont mal psychologiquement et traînent dehors, affirme Romain. C’est en plus très important pour eux d’apprendre le français et les savoirs de base pour pouvoir, à 18 ans, avoir un contrat d’apprentissage dans une entreprise et ainsi obtenir un titre de séjour. » (...)  »

Voir en ligne : https://www.20minutes.fr/societe/26...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail