InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Femmes et enfants sans-abri : "nous sommes face à une faillite de (...)

Femmes et enfants sans-abri : "nous sommes face à une faillite de l’hébergement d’urgence"

Publié le 6-12-2019

Source : France Télévisions

Auteur : La Rédaction Allodocteurs

Extraits :

«  Le nombre de femmes et d’enfants vivant à la rue explose et les structures d’hébergement pour cette population vulnérable sont rares. Un rôle qu’endossent parfois les hôpitaux, alors qu’ils sont eux-mêmes dans une situation de crise.

Que s’est-il passé à l’hôpital Trousseau le soir du 27 novembre, pour que des vigiles placés devant l’hôpital en bloquent l’accès à des familles sans-abri ? Ce jour-là, l’annonce de l’ouverture de 60 places d’hébergement gérées par le 115 au sein de l’hôpital a provoqué un "« appel d’air » et de nombreuses familles se sont présentées espérant ainsi bénéficier d’un hébergement dans l’hôpital" reconnaît la direction de la communication de l’AP-HP.

Mais "une fois la capacité maximale du centre d’accueil atteinte", l’hôpital a été "contraint" d’interdire l’accès "à une dizaine de familles […] en raison des risques posés pour les patients hospitalisés", justifie encore l’AP-HP.

(...)

[*Plus de 1.000 mineurs à la rue*]

Et la carence en structure d’accueil et d’hébergement ne cesse de s’aggraver puisque "la proportion de personnes à la rue, notamment des femmes et des enfants, est grandissante ces dernières années" révèle Houda Merimi. Ainsi, selon des chiffres publiés par l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins 2018 de Médecins du Monde, plus de 1.500 femmes ont été vues en programme mobile. "12% étaient enceintes au moment des consultations médicales" note la docteur Merimi, dont une grande part sans domicile fixe. Concernant les enfants, environ 3.750 mineurs non accompagnés ont été reçus dans les Centres d’accueil de Médecins du Monde, dont plus de 1.000 vivaient dans la rue.

De même, le 20 novembre dernier, 12 associations dont l’Unicef ou le Samusocial de Paris s’alarmaient dans un manifeste que "faute d’hébergement pérenne et d’accès au logement, 20.000 mineurs-es [étaient] actuellement hébergés à l’hôtel en Île-de-France, dans une situation de précarité extrême." Elles ajoutaient enfin que, "trop souvent, des femmes venant d’accoucher [étaient] remises à la rue avec leur nouveau-né". (...)  »

Voir en ligne : https://www.francetvinfo.fr/sante/p...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail