InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Enfants malades évacués de Mayotte : des soins loin des proches

Enfants malades évacués de Mayotte : des soins loin des proches

Publié le 26-12-2019

Source : Libération

Auteur : Laurent Decloitre

Extraits :

«  Chaque année, quelque 350 mineurs doivent partir de l’île pour être soignés à la Réunion, à plus de 1400 km. La plupart étant comoriens en situation irrégulière, leurs parents ne peuvent pas toujours les accompagner, les laissant sans attache pendant parfois plusieurs années.

(...)

« Cas par cas »

Une fois par semaine, la migrante peut téléphoner aux Comores et prendre des nouvelles de son fils, qu’elle n’a pas vu depuis deux ans. « Il me manque tellement », dit-elle, espérant un jour le faire venir… Car Raslani, elle, ne pourra jamais repartir. « Renvoyer un patient greffé aux Comores, c’est le condamner à mort, assène Olivier Dunand, chef du service de néphrologie pédiatrique au centre hospitalier universitaire (CHU) de Saint-Denis. On doit suivre à vie un traitement immunodépresseur, ce qui n’est pas possible là-bas. » Et de citer les exemples de Bahati, arrivée à l’âge de 7 ans, 12 ans aujourd’hui ; de Djalal (1), arrivé à l’âge de 9 ans, 15 ans aujourd’hui, qui n’ont jamais revu leur famille. Car la moitié des 350 mineurs « évasanés » débarquent seul, sans aucun proche pour les accompagner. Bien qu’étrangers et en situation irrégulière, leurs parents ont en principe le droit de les suivre, sans avoir à payer le billet d’avion. Confirmation, depuis Mamoudzou, de Ludovic Iché, responsable de la cellule Evasan au centre hospitalier de Mayotte (CHM) : « La préfecture ne nous met pas de bâton dans les roues ; si on en fait la demande, elle délivre un laissez-passer sanitaire au parent, même s’il est clandestin. »  »

Voir en ligne : https://www.liberation.fr/france/20...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail