InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Un nouveau fichier pour lutter contre la fraude des mineurs étrangers (...)

Un nouveau fichier pour lutter contre la fraude des mineurs étrangers non-accompagnés en Côte-d’Or

Publié le 8-01-2020

Source : Infos Dijon

Auteur : Jean-Christophe Tardivon

Extraits :

«  Un protocole entre les services de la préfecture, les services du ministère de la Justice et le conseil départemental de la Côte-d’Or a été signé ce mercredi à Dijon pour mettre en œuvre le fichier d’Appui à l’Évaluation de Minorité. François Sauvadet a souligné les principes « d’humanité et de responsabilité » qui guident le Département.

(...)

[*De nouveaux locaux pour la Cellule MNA*]

Au sein du service de la protection de l’enfance, Véronique Mathieu est responsable de la cellule d’accueil des MNA à la Cité départementale Jean-Bouhey où les locaux ont été installés en septembre 2019. Cette cellule comporte deux travailleurs sociaux, une infirmière et deux secrétaires. Pour Infos-Dijon, Véronique Mathieu a détaillé le parcours d’un MNA.

Concrètement, un jeune se présente spontanément, seul ou accompagné, à ce service qui réceptionne son identité et le photographie pour distinguer les homonymes. Ensuite, sa minorité et son isolement font l’objet d’une évaluation :
« est-ce qu’il y a une autorité parentale sur le territoire français ou est-ce qu’il y a un membre de sa famille qui pourrait le prendre en charge ? »

L’ensemble du parcours dure environ deux heures. Après l’accueil, un travailleur social reçoit le jeune. Un renfort de traduction a parfois lieu par téléphone. Une évaluation médicale est effectuée afin d’envisager l’état de santé. Puis le jeune est reçu par Véronique Mathieu qui lui notifie le refus ou l’acceptation de la demande de prise en charge. Les jeunes qui sont acceptés sont mis à l’abri immédiatement. Aucun MNA effectivement évalué comme mineur ne serait « à la rue » dans la Côte-d’Or.

La responsable indique que la Mission nationale MNA estime le reflux des prises en charge au niveau de 2007 pour l’ensemble de la France. Pour autant, dans la Côte-d’Or, les parcours migratoires des mineurs sont revenus au niveau de 2017, année de création de la cellule départementale.

Ce reflux serait dû aux « fermetures des frontières en Italie » du fait d’accord entre la Libye et l’Italie. Pour autant, à l’heure actuelle, des milliers de migrants sont « bloqués en Grèce et à Malte ». Des accords passés en septembre 2019 entre la France, l’Allemagne, la Grèce et Malte décideront de leur avenir.(...)  »

Voir en ligne : http://www.infos-dijon.com/news/cot...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail