InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Ils repensent de A à Z les droits des migrants

Ils repensent de A à Z les droits des migrants

Publié le 21-01-2020

Source : Ouest-France

Auteur : Agnès CLERMONT

Extraits :

«  Leur proposition novatrice est remise ce mardi 21 janvier au président de la République. Onze praticiens et experts ont élaboré une refonte des politiques de l’asile et de l’immigration en France, plus adaptée aux réalités. En créant notamment de nouveaux statuts.

Leur constat est sans appel : le droit au séjour des étrangers en France n’est actuellement ni appliqué ni adapté pour accueillir dans de bonnes conditions ou protéger celles et ceux qui doivent l’être. Et il n’est pas plus efficace pour s’assurer que, en conformité avec la tradition républicaine, seules demeurent sur notre territoire les personnes disposant d’un droit au séjour.

Ces onze praticiens et experts des migrations (1) l’avaient fait savoir, en ces termes, dans une tribune publiée dans le journal le Monde en septembre. Ils pointaient le réflexe des politiques publiques, qui consiste à parier que de mauvaises conditions d’accueil des migrants dissuaderaient les nouvelles arrivées. Avec pour conséquences une atteinte à la dignité des nombreuses personnes étrangères présentes sur notre sol. Qui peut accepter de voir tant de femmes, d’hommes et d’enfants livrés à la violence et aux dérives de tous ordres dans les rues et les campements à Paris, Nantes, etc., interrogeaient-ils ? (...)

« Nous avons donc formulé 25 propositions pour refondre le droit et les politiques d’asile et d’immigration ». (...)

[*Les enfants*]

Enfin, comment mieux s’y prendre avec les mineurs isolés étrangers ? Un grand nombre d’entre eux sont déboutés de leur minorité par les Départements, qui les ont en charge au titre de l’aide sociale à l’enfance. Mais pas une collectivité ne procède de la même façon. Il sera nécessaire d’harmoniser nationalement les règles de détermination de l’âge, estiment les onze praticiens. Et lorsque les adolescents accueillis deviennent majeurs, il faudra mettre en place des passerelles vers le marché du travail de ces jeunes formés en France.

Reste la question épineuse des Dublinés. Ces exilés débarqués en Europe par l’Italie ou l’Espagne (le plus souvent), sont censés demander l’asile sur place. Les accords de Dublin stipulent en effet que c’est au premier pays européen d’accueil de s’en charger. Fonctionnement inéquitable et inefficace maintes fois décrié, mais que l’Union européenne ne s’accorde pas à changer. Résultat : des millions de Dublinés errent dans l’espace Schengen, en fantômes administratifs. Il faut supprimer Dublin, absolument, pour trouver une alternative, insiste en conclusion Pascal Brice. »

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/pays-de...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail