InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > « En matière de délinquance, le déterminisme social reste fort (...)

« En matière de délinquance, le déterminisme social reste fort »

Publié le 28-02-2020

Source : Le Media Social

Extraits :

«  Notre série "En quête de sens" s’intéresse à la trajectoire singulière de travailleurs sociaux désireux de partager leurs découragements et leurs enthousiasmes. J.B. est éducateur à la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Il ne se retrouve pas dans les orientations fondamentales de son institution, qu’il aimerait moins gestionnaires.

Éducateur spécialisé, J.B. (*) travaille dans le social depuis 25 ans, et depuis 16 ans dans la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Soucieux de permettre aux jeunes qu’il accompagne un accès au civisme et à la prise de conscience politique, il se sent en décalage avec un secteur en voie de « bureaucratisation ». Il trouve néanmoins des espaces de respiration en s’investissant sur le versant instruction et transmission de l’esprit critique de sa mission, dans l’esprit de l’Éducation Populaire auquel il s’identifie. Interview.

[*Pourquoi avoir choisi la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ?*]

J.B.Je n’ai pas eu de vocation particulière pour ce métier, j’avais au départ plutôt la fibre de l’enseignement. Après une première année de Deug maths physique, j’ai décroché un Deug généraliste en sciences humaines, avec des bases en histoire, sociologie, économie et sciences politiques, puis j’ai enchaîné avec une licence d’économie.

C’est mon échec au certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (Capes) qui m’a mené au concours de la PJJ, à la fois par nécessité de trouver un emploi, par souhait de travailler dans l’humain et aussi de ne pas exercer dans le secteur marchand. (...) »

Voir en ligne : https://www.lemediasocial.fr/le-det...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail