InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > « Protection de l’enfance : situation explosive en Indre-et-Loire (...)

« Protection de l’enfance : situation explosive en Indre-et-Loire »

Publié le 13-11-2020

Source : La Nouvelle République

Auteur : Julien Coquet

Extraits :

« (...)

La situation est explosive. En Indre-et-Loire, entre 1.300 et 1.620 mineurs selon les sources sont pris en charge, un tiers environ étant placés en établissements ou en familles. Mais les dispositifs d’accueil sont saturés, les mesures judiciaires de placement mettent des mois à être exécutées et les professionnels n’en finissent plus d’alerter.

(...)
Une tendance exacerbée par la crise du coronavirus. « Le confinement a aggravé les choses, des enfants sont restés à domicile et le nombre de signalements de mineurs en danger a augmenté », constate Cécile Delhomme, directrice de l’Association départementale de sauvegarde de l’enfance.
D’ordinaire, elle comme ses collègues suivent à la semelle des familles aux histoires compliquées, sur le fil. Les enfants restent chez leurs parents, avec des mesures d’accompagnement imposées par le juge pour les protéger. L’étape avant un placement, souvent. « Avec le confinement et la crise ouverte depuis mars, nous sommes passés en dessous des radars », reconnaît la directrice de la Sauvegarde 37.
Pour combien de situations dramatiques qui se sont enlisées ? Difficile à dire.

« Quatorze mois d’attente pour un placement »

Qu’ils soient salariés du Département ou employés par une structure prestataire, tous témoignent d’un manque de moyens et d’une forme de délitement d’un « système usé ». Une conséquence du plan départemental sur quatre ans qui a rebattu les cartes en 2018, sur fond de mise en concurrence et de guerre des prix.

(...)

Une logique qui fait « qu’on privilégie l’urgence dans le cas des enfants maltraités par exemple, plus la prévention », dénonce Romain.

« Il est question de mise en péril de mineurs : attendre jusqu’à quatorze mois pour des placements n’est pas entendable », regrette Marie. « Nous nous retrouvons à parer au plus dramatique malgré nous, sauf que les situations se détériorent partout », confirme Jean.

Un problème de places, en milieu ouvert comme en internat ? « On fait comme on peut mais ça nous met en difficulté et on perd un temps précieux, s’accordent à dire les trois éducateurs. Soit ça débouche sur un placement, soit sur un non-lieu : ce sont des choses que nous voulons éviter. »

En Indre-et-Loire, une centaine de mesures d’actions éducatives seraient en attente d’exécution. (...) »

Voir en ligne : https://www.lanouvellerepublique.fr...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail