InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > « Seine-et-Marne : Empreintes suit près d’un mineur non accompagné sur deux (...)

« Seine-et-Marne : Empreintes suit près d’un mineur non accompagné sur deux »

Publié le 5-10-2020

Source : Le Parisien

Auteure : Sophie Bordier

Extraits :

« L’association, qui emploie 260 salariés, est missionnée par le département de prendre en charge et d’amener vers l’insertion par la formation et le travail quelque 300 mineurs non accompagnés sur les 700 suivis par le département.

Vous avez forcément entendu parler des mineurs non accompagnés (MNA), appelés il y a peu encore mineurs isolés, ces jeunes migrants arrivés seuls en France, errants dans les villes et dont certains tombent dans la délinquance sous la coupe de réseaux criminels. Mais pour la plupart, ils sont pris en charge par des associations pour le compte des départements et de l’Etat.

A l’association Empreintes, on les connait bien. Un nouveau site au 164 rue de la Justice à Vaux-le-Pénil, héberge près de la moitié des 700 MNA du département, soit 337 jeunes migrants.

L’association totalise 260 salariés répartis entre Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne et Yonne. En Seine-et-Marne, Empreintes reçoit des financements de l’Agence régionale de santé, du conseil départemental et de l’Etat.

Selon le président du conseil départemental de Seine-et-Marne, Patrick Septiers (UDI), qui assume leur autorité parentale jusqu’à leur majorité via l’Aide sociale à l’enfance (ASE), leur nombre serait passé de quelque 900 MNA début 2020 à 700 fin septembre, conséquence de la fermeture des frontières pendant la crise du coronavirus.

« Globalement, ils sont plutôt tous débrouillards »

Ces jeunes arrivent pour l’essentiel d’Afrique subsaharienne (Mali, Côte d’Ivoire, etc). La grande majorité d’entre eux parle français. Les jeunes filles sont rares.

« On ne les reçoit pas dès qu’ils posent le pied en France ! Soit ils sont d’abord repérés dans la rue par la police ou les maraudes, soit ils font eux-mêmes appel aux services sociaux car ils se parlent entre eux et connaissent le numéro à contacter », raconte Jérôme Hillaire, responsable du secteur sud chez Empreintes en Seine-et-Marne.

Il poursuit : « Le conseil départemental les suit jusqu’à leurs 18 ans. Il les oriente vers nous pour qu’on leur apporte un accompagnement global : administratif, logement, emploi, santé. Nous avons une quarantaine de travailleurs sociaux dédiés aux MNA en Seine-et-Marne pour un budget de 7 millions d’euros sur un budget annuel de l’association de 30 millions d’euros », commente Jérôme Hillaire.

Concrètement, selon David Potier, directeur général d’Empreintes, 300 mineurs non accompagnés de 15 à 18 ans sont hébergés. Parmi eux, 146 occupent des places dans des hôtels pour les cas d’urgence et le temps d’une première évaluation et 154 autres sont répartis dans des appartements partagés pour du moyen ou long terme. L’association dispose d’un internat à Roissy-en-Brie pour 37 MNA de moins de 15 ans.

Dès leur arrivée, les équipes d’Empreintes leur montrent leur chambre, les accompagnent chez le médecin pour un bilan de santé. C’est souvent le moyen de de déceler d’éventuelles pathologies, des blessures, etc.

(...) »

Voir en ligne : https://www.leparisien.fr/seine-et-...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail