Mineurs - majeurs, des étrangers sans droits par la grâce des institutions

Source : Lettre bimensuelle de France terre d’asile n° 61 du mois de novembre 2013

Extrait :

" Les spécificités de l’accueil des mineurs isolés étrangers tiennent à leur double qualité d’enfant et d’étranger. Mais leur minorité est justement un point fréquemment controversé, donnant lieu à des évaluations qui peuvent aboutir à une remise en cause de leur âge et de leur statut. Dès lors qu’ils ne sont plus considérés comme des mineurs, ces jeunes basculent dans une "zone grise" où ils peinent à faire reconnaître leurs droits en tant que mineurs, mais également en tant qu’adulte..."

Publication à consulter au lien suivant : http://www.france-terre-asile.org/images/stories/europe-etudes/lettre-observatoire-61.pdf


Dans la même publication La parole à Nathalie Lequeux, Coordinatrice au Pôle défense des enfants au sein du Défenseur des Droits

Exergue :

"Ces jeunes sont placés de fait dans une zone de non-droit dont ils ne peuvent s’extraire"

Publication à consulter au lien suivant : http://www.france-terre-asile.org/images/stories/europe-etudes/lettre-observatoire-61.pdf

Retour en haut de page