InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > « Non, "96% des migrants mineurs interpellés à Paris" ne sont pas majeurs (...)

« Non, "96% des migrants mineurs interpellés à Paris" ne sont pas majeurs »

Publié le 29-03-2021

Source : AFP factuel

Extraits :

« Des publications partagées près de 3.000 fois sur les réseaux sociaux depuis le 16 mars, notamment par des élus d’extrême droite, prétendent que "96% des migrants mineurs interpellés à Paris sont majeurs". C’est faux : ce chiffre représente une partie des 229 retours d’analyses d’identité sur 939 demandes envoyées par la police à l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. Interrogée par l’AFP, la préfecture de police explique donc que ce chiffre ne recouvre pas la totalité des personnes arrêtées et estime plutôt "entre 50% et 60%" le total "des mineurs isolés" arrêtés - venant de ces trois pays - en réalité majeurs.

(...)

Le Figaro révèle ainsi qu’en quinze mois, la PP a adressé 939 demandes aux autorités des trois pays qui ont adressé 229 retours d’identification formelle, parmi lesquels 216 migrants s’étant déclarés mineurs étaient en fait majeurs, soit effectivement 96% des cas.

Interrogée par l’AFP, la préfecture de police de Paris a confirmé ces chiffres qui ont depuis été actualisés : au 22 février, 1 014 demandes ont été envoyées aux autorités algériennes, marocaines et tunisiennes, qui ont fait 233 retours dont 222 concluant à la majorité de l’interpelé, soit 95%.

Toujours selon la préfecture, ces 1 014 demandes ne reflètent qu’une partie des personnes arrêtées par la police. En 2020, la Direction de la sûreté de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) a procédé à 7 988 arrestations de mineurs isolés étrangers à Paris et en petite couronne parisienne.

"Le nombre de délinquants cité est à nuancer au regard d’un élément notable, car certains délinquants peuvent l’être à plusieurs reprises", a toutefois nuancé la PP, selon qui 81% de ces 7 988 concernaient des mineurs non accompagnés (MNA) provenant du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie.

Les chiffres ne veulent "pas dire que 95% des mineurs isolés maghrébins sont en réalité majeurs" mais que "parmi les 23% de retours positifs aux identités soumises depuis la mise en œuvre du dispositif, 95% se sont révélés majeurs", a expliqué à l’AFP la préfecture de police de Paris.

Une estimation policière plutôt autour de "50-60%"

La préfecture de police de Paris estime que parmi les mineurs non accompagnés toutes nationalités confondues 40% ont moins de seize ans. Parmi les 60% se déclarant âgés de 16 à 18 ans, des "essais d’identification" ont conclu à une "grande part de faux mineurs", notamment chez les MNA en provenance du Maroc, de la Tunisie et de l’Algérie, a-t-elle déclaré.

Selon la PP, "entre 50 et 60% du total des mineurs isolés" venant du Maroc, d’Algérie et de Tunisie, "mis en cause sont en réalité des majeurs."

(...)

Il s’agit "d’une utilisation malhonnête des chiffres" qui a poussé des personnes "n’ayant pas lu l’article du Figaro" à relayer "une fausse information", a estimé Catherine Delanoë-Daoud, avocate en droit des enfants et droit d’asile au barreau de Paris, contactée par l’AFP le 22 mars 2021.

(...)

Quand ces mineurs sont dans des parcours de délinquance, c’est "souvent" parce "qu’il y a des défaillances dans la prise en charge", a expliqué le 22 mars à l’AFP Laurent Delbos, responsable plaidoyer de l’association Forum réfugiés. »

Voir en ligne : https://factuel.afp.com/non-96-des-...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75007 Paris

Contact :
Hélène Martin-Cambon, Coordinatrice

Contact mail