InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Mineurs isolés : la Ville de Lyon accuse la préfecture de n’apporter "aucune (...)

Mineurs isolés : la Ville de Lyon accuse la préfecture de n’apporter "aucune solution ou proposition"

Publié le 13-01-2023

Date de la publication : 13/01/2023
Source : LyonMag

« La nouvelle préfète du Rhône n’est pas encore arrivée qu’elle a déjà un dossier brûlant qui l’attend.

La Ville de Lyon a décidé de dénoncer à nouveau son absence de relations concluantes avec les services de l’Etat concernant l’hébergement d’urgence.

"Face à l’absence de propositions concrètes de la part de l’Etat, la Ville de Lyon doit à nouveau gérer seule l’hébergement des jeunes migrants en situation d’urgence", alarme la municipalité écologiste dans un communiqué de presse ce vendredi.

Ce sont 87 jeunes mineurs isolés qui sont actuellement mis à l’abri par la mairie au gymnase Gabriel Rosset dans le 7e arrondissement. Jusqu’à présent, c’est le gymnase Marcel Dargent dans le 8e qui leur était réservé mais la Ville entend le rouvrir aux scolaires, associations et clubs sportifs.

Les MNA sont pourtant une compétence du Département du Rhône et de la Métropole de Lyon. Mais le maire EELV Grégory Doucet fustige le mutisme de la préfecture : "Malgré des interpellations quotidiennes de la part de la Ville de Lyon et des collectifs pour leur assurer un accueil digne, aucune solution n’a été apportée à ce jour par l’Etat". La collectivité "demande la mobilisation de l’Etat et rappelle ses obligations et compétences en matière d’hébergement d’urgence relatif à la Loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion, 2009".

Ces jeunes, qui sont dans l’attente de l’examen de leur recours par le juge des enfants ou de leur prise en charge dans le dispositif dédié "La Station", vivaient depuis des mois sous des tentes dans le square Gustave-Auguste Ferrié à la Croix-Rousse avant que la Ville de Lyon ne les prenne en charge.

Selon nos informations, la mairie écologiste a de grandes difficultés à savoir qui est actuellement hébergé par ses soins. Il y a beaucoup de départs et venues sans contrôle. »

Voir l’article en ligne : www.lyonmag.com