InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Articles > Comment accueillir le délire d’un adolescent étranger isolé en consultation (...)

Comment accueillir le délire d’un adolescent étranger isolé en consultation transculturelle ?

Revue Adolescence T.31 n° 3 - 2013/3

Publié le lundi 14 octobre 2013 , mis à jour le jeudi 19 février 2015

Source : Revue Adolescence 2013/3 "Malgré les frontières"

Par Nora Bouaziz

Maison des Adolescents de Cochin - Maison de Solenn
97, bd. de Port-Royal
75679 Paris Cedex 14, France nora_thizi@ yahoo.fr

Résumé

Dans le suivi psychothérapique transculturel d’un adolescent mineur étranger isolé, avec les référents médicaux ou les travailleurs sociaux, les thérapeutes appréhendent la souffrance psychique, les comportements, les demandes du patient dans un cadre où l’écoute et l’élaboration peuvent se faire dans toute la complexité et la multiplicité des expériences du patient, à partir des matériels culturel et psychiatrique, permettant d’éviter des erreurs diagnostiques et un clivage fréquent entre la culture d’origine et celle du pays d’accueil. Face à une réalité externe faite d’incertitudes, de précarité et d’isolement, comment la prendre en compte sans qu’elle n’envahisse trop l’espace psychothérapique ? Lorsque une demande d’évaluation diagnostique préside au suivi, quelles implications a le diagnostic sur le travail transculturel, particulièrement quand le patient amène des éléments délirants évocateurs de troubles psychotiques ?

Mots clés
mineur isolé étranger, transculturel, troubles psychotiques

Pour acheter cette publication voir au lien suivant : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ADO_085_0541


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien