InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Luxembourg - Réfugiés : « On deviendra peut-être amis »

Luxembourg - Réfugiés : « On deviendra peut-être amis »

Publié le 29-08-2016

Source : Le Quotidien

Auteur : Guillaume Chassaing

« Dans le cadre du projet « Move in and move it » de la Croix-Rouge, dix résidents ont fait la connaissance de dix jeunes réfugiés à Bech-Kleinmacher. Ambiance.

Il est un peu avant 11 h, samedi, au Club nautique du Luxembourg de Bech-Kleinmacher. Philipp, Phoebe, Claire, Nikita, Jeng, Katy, Raquel, Gil, Sarah et Danielle, âgés de 18 à 30 ans, attendent les dix jeunes demandeurs de protection internationale du foyer Lily-Unden de Luxembourg, qui accueille entre 50 et 60 mineurs non accompagnés. Les dix Afghans, âgés de 15 à 20 ans, arrivent. Place aux présentations. Et cinq minutes plus tard, tout le monde se retrouve sur le terrain de volley-ball. « On s’est à peine dit bonjour qu’il y a eu un déclic tout de suite entre nous, avance Phoebe (20 ans), originaire de Bettembourg. Je crois qu’on s’est tous dit qu’on allait passer une bonne journée. »
Sur le terrain, tout le monde se mélange. Les rires fusent. Les félicitations aussi quand un point est mis par un membre de son équipe. D’autres commencent à s’atteler au barbecue. Certains se mettent à l’écart pour discuter, apprendre à se connaître… Le tout en musique.

« Normal de tendre la main aux réfugiés »

« Nous organisons cette journée de rencontres et d’échanges dans le cadre du projet « Move in and move it », que nous avons lancé en mai dernier, indique Danielle Védie, éducatrice au service Jeunesse de la Croix-Rouge luxembourgeoise et en charge de ce projet.
L’idée de ce projet est simple : « rejoignez l’aventure et faites-la vivre ». Ce sont les jeunes résidents et aussi les jeunes demandeurs de protection internationale qui donnent de la vie au projet. Ce sont les jeunes bénévoles du service Jeunesse de la Croix-Rouge luxembourgeoise qui sont à la manœuvre. Moi, je suis une accompagnatrice un peu en recul. L’objectif est véritablement que tous les jeunes participent, donnent leurs idées, les mettent en œuvre… C’est leur projet. »
« C’est normal de tendre la main aux jeunes demandeurs de protection internationale, confie Philipp (23 ans), assistant social et membre bénévole du comité de direction du service Jeunesse de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Je suis vraiment ravi qu’autant de réfugiés soient venus aujourd’hui à notre rencontre. Pour le moment, on fait connaissance et nos échanges sont assez intéressants. » Et tous se rendent vite compte qu’ils ont les mêmes envies et préoccupations. « On discute assez facilement entre nous, confirme M., un Afghan de 17 ans, arrivé seul au Luxembourg, il y a dix mois. Je suis venu pour passer un peu de bon temps en faisant du sport. Pour en apprendre un peu plus sur la culture du Grand-Duché en discutant avec les jeunes Luxembourgeois. » Et les filles ? « Oui », glisse-t-il dans un sourire avant d’avouer, « je n’ai pas encore de numéro de téléphone, mais je ne désespère pas (il rit)… »
Un vrai moment de partage entre jeunes et en toute simplicité. « C’est même plus que ça, enchaîne Phoebe. On va sûrement se trouver des points communs et peut-être devenir amis à terme. » Un grand pas pour l’intégration des jeunes demandeurs de protection internationale.
 »

Voir en ligne : http://www.lequotidien.lu/luxembour...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail