InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Aucun mineur non-accompagné marocain en Suède n’a été rapatrié

Aucun mineur non-accompagné marocain en Suède n’a été rapatrié

Publié le 19-09-2016

Source : Le Desk

Auteur : Pauline Maisterra

«  « Depuis janvier 2016, zéro mineur non-accompagné marocain n’a été enregistré comme « rapatrié » », explique un membre de l’Office des migrations suédois. Pourtant, en janvier dernier, le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi El Alami et le ministre de l’Intérieur suédois, Anders Ygeman avaient annoncé avoir décidé d’« œuvrer de concert à un meilleur retour des ressortissants marocains » mineurs non-accompagnés. Des propos qu’avait nuancés en juin le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Anis Birou qui avait expliqué qu’« avant de parler d’engagement de notre pays, il faut savoir si ces enfants sont des Marocains ». Il semblerait donc que l’affaire des mineurs non-accompagnés marocains en Suède n’ait pas bougé d’un iota. « Depuis janvier jusqu’à aujourd’hui, il y a 106 mineurs non-accompagnés marocains qui sont en fuite en Suède. Parmi ceux qui sont enregistrés comme « en fuite », il peut exister différents cas : ceux d’enfants qui sont retournés d’eux-mêmes au Maroc », tente de tempérer l’Office des migrations suédois. « Ceux partis dans un autre pays ou encore ceux en Suède mais qui évitent tout contact avec les autorités suédoises. Dans tous les cas, une fois qu’ils sont enregistrés comme « en fuite », l’Office des migrations suédois passe la main à la police qui gère ces dossiers. »  »

Voir en ligne : https://ledesk.ma/enoff/aucun-mineu...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien