InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Mineurs étrangers isolés : le Nord et le Pas-de-Calais appellent à (...)

Mineurs étrangers isolés : le Nord et le Pas-de-Calais appellent à l’aide

Publié le 29-09-2016

Source : www.lavoixdunord.fr

Auteurs : Sébastien Leroy et Laurent Boucher

« Au cœur de la délicate question des migrants dans la région, il en est une autre : celle des mineurs étrangers isolés, parfois très jeunes. Les Départements du Nord et du Pas-de-Calais demandent la « solidarité nationale », alors que se profile le démantèlement.

Selon France terre d’asile,ils étaient 861 mineurs étrangers isolés fin août, dont 627 vivant dans la « jungle », 202 présents au centre d’accueil provisoire et 32 hébergés au centre Jules-Ferry pour femmes.

Ces chiffres inquiètent le président du Département du Nord, Jean-René Lecerf (DVD), ainsi que celui du Pas-de-Calais, Michel Dagbert (PS), dans la perspective du démantèlement complet de la « jungle » de Calais. La prise en charge des mineurs isolés est en effet de la compétence des conseils départementaux. « S’ils se répartissent uniquement sur le Nord - Pas-de-Calais, on va avoir du mal », indique Jean-René Lecerf, qui exhorte ses collègues de prendre leur part. Avec un argument tout trouvé : avec 700 mineurs ou jeunes majeurs accueillis dans ses structures, le Nord serait presque au maximum de ses capacités. « Il reste une cinquantaine de places mobilisables à Trélon et Dunkerque, mais c’est tout », confirme-t-on du côté du Département.

« Il faut une solidarité nationale. »

Dans le Pas-de-Calais, le président Michel Dagbert (PS) est exactement sur la même ligne. « En huit ans, le Pas-de-Calais a vu passer 15 000 jeunes. Le Département assure (dans la discrétion) leur accueil à Saint-Omer, Liévin et bientôt Arras. Dans la lande, il y a encore environ 600 migrants mineurs. Les accueillir tous, au moment du démantèlement de la « jungle », au regard de ce que nous avons déjà fait, ce n’est pas tenable. »

L’élu indique par ailleurs qu’une « plate-forme nationale pour la répartition est à l’étude, avec l’association des Départements de France. Je pense avoir été bien compris. Le Département ne sera pas laissé en rase campagne ».

Le préfet de région, Michel Lalande, a confirmé lundi que les Hauts-de-France devraient accueillir 845 migrants au titre de la répartition consécutive au démantèlement annoncé de la « jungle ». En réponse à Jean René Lecerf, il a réaffirmé que sur ce sujet « qui nous émeut » des mineurs isolés, « il est indispensable que des intelligences et des bonnes volontés s’organisent », au-delà du périmètre du Nord - Pas-de-Calais. « Il faut une solidarité nationale. »  »

Voir en ligne : http://www.lavoixdunord.fr/51393/ar...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien