InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Mineurs étrangers isolés : le Nord et le Pas-de-Calais appellent à (...)

Mineurs étrangers isolés : le Nord et le Pas-de-Calais appellent à l’aide

Publié le 29-09-2016

Source : www.lavoixdunord.fr

Auteurs : Sébastien Leroy et Laurent Boucher

« Au cœur de la délicate question des migrants dans la région, il en est une autre : celle des mineurs étrangers isolés, parfois très jeunes. Les Départements du Nord et du Pas-de-Calais demandent la « solidarité nationale », alors que se profile le démantèlement.

Selon France terre d’asile,ils étaient 861 mineurs étrangers isolés fin août, dont 627 vivant dans la « jungle », 202 présents au centre d’accueil provisoire et 32 hébergés au centre Jules-Ferry pour femmes.

Ces chiffres inquiètent le président du Département du Nord, Jean-René Lecerf (DVD), ainsi que celui du Pas-de-Calais, Michel Dagbert (PS), dans la perspective du démantèlement complet de la « jungle » de Calais. La prise en charge des mineurs isolés est en effet de la compétence des conseils départementaux. « S’ils se répartissent uniquement sur le Nord - Pas-de-Calais, on va avoir du mal », indique Jean-René Lecerf, qui exhorte ses collègues de prendre leur part. Avec un argument tout trouvé : avec 700 mineurs ou jeunes majeurs accueillis dans ses structures, le Nord serait presque au maximum de ses capacités. « Il reste une cinquantaine de places mobilisables à Trélon et Dunkerque, mais c’est tout », confirme-t-on du côté du Département.

« Il faut une solidarité nationale. »

Dans le Pas-de-Calais, le président Michel Dagbert (PS) est exactement sur la même ligne. « En huit ans, le Pas-de-Calais a vu passer 15 000 jeunes. Le Département assure (dans la discrétion) leur accueil à Saint-Omer, Liévin et bientôt Arras. Dans la lande, il y a encore environ 600 migrants mineurs. Les accueillir tous, au moment du démantèlement de la « jungle », au regard de ce que nous avons déjà fait, ce n’est pas tenable. »

L’élu indique par ailleurs qu’une « plate-forme nationale pour la répartition est à l’étude, avec l’association des Départements de France. Je pense avoir été bien compris. Le Département ne sera pas laissé en rase campagne ».

Le préfet de région, Michel Lalande, a confirmé lundi que les Hauts-de-France devraient accueillir 845 migrants au titre de la répartition consécutive au démantèlement annoncé de la « jungle ». En réponse à Jean René Lecerf, il a réaffirmé que sur ce sujet « qui nous émeut » des mineurs isolés, « il est indispensable que des intelligences et des bonnes volontés s’organisent », au-delà du périmètre du Nord - Pas-de-Calais. « Il faut une solidarité nationale. »  »

Voir en ligne : http://www.lavoixdunord.fr/51393/ar...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail