InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Outre-Manche, l’accueil précipité des mineurs

Outre-Manche, l’accueil précipité des mineurs

Publié le 28-10-2016

Source  : www.ouest-france.fr

Auteur : Amandine Alexandre

« Environ 300 enfants et adolescents sont arrivés au Royaume-Uni en provenance de Calais depuis une dizaine de jours.

Le week-end dernier, cinquante-quatre adolescentes érythréennes ont touché au but. Elles ont posé le pied sur le sol britannique. Les jeunes filles, âgées de 13-14 ans pour certaines d’entre elles, faisaient partie des 1 400 mineurs non-accompagnés recensés à Calais.

Quelques heures avant le début du démantèlement de la « Jungle », les autorités britanniques ont organisé leur transport et leur accueil dans un centre administratif du sud de Londres.

Leur arrivée s’est déroulée à l’abri des regards. Leur accueil outre-Manche n’en est pas moins un événement. Depuis la mi-octobre, d’autres jeunes migrants isolés les avaient précédés. Mais tous avaient en commun d’avoir de la famille en Grande-Bretagne.

Ces jeunes érythréennes, elles, n’ont aucun parent de ce côté-ci de la Manche. En accueillant ces mineures isolées, le gouvernement britannique a fini par honorer un engagement pris par David Cameron, il y a sept mois, sous la pression d’un membre de la Chambre des Lords.

Dans la précipitation

En tout, l’ONG Citizen UK estime que 300 mineurs demandeurs d’asile, susceptibles de passer la Manche clandestinement à partir de Calais, ont été pris en charge par les autorités britanniques. Sur ce nombre, une poignée d’entre eux ont déjà été relogés chez un membre de leur famille. Les autres adolescents sont placés dans des foyers d’accueil à titre provisoire.

Citizen UK dit ne pas s’inquiéter du sort qui est réservé à ces jeunes demandeurs d’asile. D’autres organisations, elles, ne partagent pas cet avis. Certains adolescents ont en effet été placés dans un centre de détention administratif près de Gatwick, qui avait été fermé l’été dernier.

David Burrowes, député conservateur d’Enfield, a reconnu que l’accueil de ces mineurs s’était déroulé dans la précipitation. « Les choses se sont faites en l’espace de quelques jours, voire de quelques heures, alors qu’elles auraient pu être programmées il y a plusieurs mois », a-t-il admis.

La difficulté vient notamment du refus de certaines autorités locales d’accueillir ces jeunes demandeurs d’asile. En Angleterre, un quart d’entre elles ont mis leur veto. Le comté de Leicester, par exemple, dénonce un manque de moyens financiers adéquats. »

Voir en ligne : http://www.ouest-france.fr/europe/r...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail