InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Nièvre : Challuy va accueillir une trentaine de migrants mineurs

Nièvre : Challuy va accueillir une trentaine de migrants mineurs

Publié le 31-10-2016

Source : france3-regions.francetvinfo.fr

Auteur : B.L.

« Le démantèlement total de la "Jungle" de Calais s’est achevé lundi 31 octobre 2016. Mais le gouvernement doit encore gérer le cas des mineurs isolés qu’il faut mettre à l’abri. Une trentaine d’entre eux seront accueillis dans la Nièvre dans les prochaines heures.

Il ne reste pratiquement rien du bidonville de la "Jungle" de Calais (aujourd’hui appelée "le camp de la Lande").

Entre 5 et 6 000 personnes vivaient là en espérant pouvoir passer en Angleterre, de l’autre côté de la Manche. Ces migrants sont pour la plupart d’origine soudanaise, somalienne, syrienne, libyenne… Ils ont quitté leur pays pour fuir la guerre et les persécutions.

Le démantèlement du camp a commencé lundi 24 octobre. Des cars ont été affrétés pour répartir les migrants dans des centres à travers la France. Plusieurs communes de Bourgogne ont été sollicitées : c’est le cas notamment de Chardonnay et Digoin en Saône-et-Loire, de Villeblevin dans l’Yonne ou encore de Dijon, Chevigny-Saint-Sauveur et Athée en Côte-d’Or.

Un objectif humanitaire

Actuellement, il reste encore près de 1 500 mineurs qui sont hébergés au CAP (centre d’accueil provisoire) de Calais, qui est proche de la limite de ses capacités d’accueil. Ces jeunes sans famille vont être conduits vers des CAO (centres d’accueil et d’orientation) pour mineurs. Une trentaine d’entre eux seront hébergés en Bourgogne, où leur arrivée est prévue prochainement. Ils seront logés dans une structure mise à disposition par la SNCF, dans la commune de Challuy, dans la Nièvre, pour répondre à "un objectif humanitaire de mise à l’abri dans des conditions dignes".

"L’accompagnement administratif, sanitaire et social de ce CAO pour mineurs est confié par l’État à la Fédération des oeuvres laïques, partenaire expérimenté dans l’accueil des migrants. L’encadrement de ces jeunes sera assuré 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Cette mise à l’abri sera temporaire. Elle doit permettre de faire un point précis de chaque situation individuelle avec une orientation en conséquence", indique la préfecture de la Nièvre.

"Accueillir ces jeunes mineurs relève de la solidarité nationale. Comme d’autres territoires, notre département doit répondre à cet impératif, par ailleurs exigence de la Convention internationale des droits de l’enfant de 1989", rappelle la préfecture. »

Voir en ligne : http://france3-regions.francetvinfo...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien