InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Treize jeunes étrangers isolés formés par l’Académie Mandar au Min de (...)

Treize jeunes étrangers isolés formés par l’Académie Mandar au Min de Rungis

Publié le 29-11-2016

Source : https://94.citoyens.com

Auteur : F. Depaola

« L’émotion régnait ce lundi soir au Min de Rungis, à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes de la première promotion de l’Académie Mandar, qui récompensait 13 jeunes étrangers isolés envoyés par le Conseil départemental pour une session de formation de deux mois pour devenir employé de rayon fruits et légumes.

« J’ai hâte de travailler ! » sourit Mody, qui vient de fêter ses 19 ans. Diplômé de l’académie Mandar il y a tout juste 15 jours, Mody devrait recevoir une promesse d’embauche avant la fin de la semaine, après un entretien concluant passé il y a quelques jours. Arrivé en France il y a deux ans, le jeune homme a d’abord suivi des cours dans la région Centre, notamment pour apprendre la langue. Gary, Souleimane et les autres viennent aussi de passer deux mois au sein des locaux de Mandar, l’un des grossistes en fruits et légumes les plus connus du Min. Deux mois de formation, ponctués de stages en magasin, pour découvrir l’univers des maraîchers. « On leur a tout appris : de l’agriculture des produits jusqu’à leur mise en rayon, en passant par l’épluchage d’un poireau« , explique Patrick Cuna, formateur indépendant spécialisé en fruits et légumes, qui a monté un programme spécifique pour ces publics a la demande de Mandar et du Conseil départemental du Val-de-Marne. « Le programme comptait 17 jours de formation théorie, et 5 jours de stage. Après cette formation express, spécialisée pour les fruits et légumes en moyenne et grande surface, ils peuvent travailler immédiatement« , insiste Patrick Cuna.

Deux semaines après la validation de leurs diplômes, 4 des 13 diplômés ont déjà décroché un emploi, 2 sont en attente d’une promesse d’embauche et 6 autres ont été convoqués à des entretiens. Alias, s’est même vu remettre une promesse d’embauche à l’occasion de cette cérémonie. « Je ne vais pas mentir, ce n’était pas facile lorsque je suis arrivé en France. Grâce à cette formation, on reprend confiance. Dans les stages, nos employeurs nous ont dit qu’on avait très bien travaillé » , témoigne Oussy, arrivé du Mali il y a deux ans et sur le point de fêter ses 18 ans. « Ce sont des jeunes dont la capacité de travail est phénoménale. Ils ont une motivation hors norme, ils sont attentifs, curieux, exigeants. Je n’ai aucun doute sur le fait que l’ensemble des diplômés travaillera d’ici à la fin de l’année. C’est notre objectif : 100% d’emploi pour les diplômés , se réjouit Shaoul Abramczyk, président du groupe Mandar, qui a ouvert son académie en 2015 dans le but d’en faire « un lieu de transmission« . » Ils veulent travailler, et bien travailler. Je les félicite et je félicite tous les acteurs de terrain, du personnel de Mandar jusqu’aux travailleurs sociaux », se réjouit pour sa part Isabelle Santiago, vice-présidente du Conseil départemental.

Une deuxième promotion pourrait rapidement voir le jour

Du côté du Conseil départemental, à l’initiative du dispositif qui a coûté environ 30 000 euros, on fait le même constat. « Tout s’est fait très vite, on a eu l’idée en avril dernier« , se rappelle Christine Buisson, chef du projet « Réaji » au sein du service d’Aide sociale à l’enfance. « On voulait créer des formations courtes, qui offrent rapidement un travail, pour les mineurs isolés étrangers qu’on accompagne. Ils sont dans une impasse administrative. Pour travailler, il faut des papiers. Sans papiers, on ne peut pas travailler. On veut donc les aider à trouver cet emploi avant leur majorité. Ils n’aspirent qu’à cela« , motive Christine Buisson.

Le dispositif a déjà fait des émules puisqu’une quinzaine de jeunes suivent une formation similaire d’agents d’hygiène et de propreté depuis cette semaine, à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Partant de ce constat, l’académie Mandar pourrait très vite recevoir une deuxième promotion de jeunes. »

Voir en ligne : https://94.citoyens.com/2016/treize...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien