InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > [Portrait] Mineur isolé, il quitte tout pour un avenir meilleur à (...)

[Portrait] Mineur isolé, il quitte tout pour un avenir meilleur à Lille

Publié le 11-07-2017

Source : https://actu.fr

Auteur : Julie Kiavué

« Abdourame, 15 ans, est parti de Guinée-Conakry en août 2016. À Lille (Nord) depuis quelques mois, il espère aujourd’hui commencer une nouvelle vie. Portrait.

À Lille, au Centre de la Réconciliation, se tenait le mercredi 5 juillet 2017 une cérémonie de félicitations pour les jeunes isolés étrangers. Ces derniers ont remporté il y a quelques semaines le concours national organisé par Amnesty International France « Vos talents pour les réfugiés ».

Sous le thème de « l’accueil », une trentaine de jeunes originaires des quatre coins de la Terre ont réalisé une fresque peinte sur toile de 4,5 m de long sur 1,5 m de large. Haute en couleur, l’œuvre représente le chemin parcouru par tous ces jeunes avant de frôler le sol français.

Parmi eux, Abdourame âgé de 15 ans « et 7 mois », précise-t-il, vit à Lille dans un foyer à Armentières depuis le mois de janvier 2017.

Un voyage de 5 mois

Accueil, solidarité, projets, culture… Ces mots inscrits à la peinture sur la toile ayant remporté le concours « Vos talents pour les réfugiés » sont tout ce que rêve Abdourame.

« J’ai quitté mon pays, la Guinée, pour plein de raisons… Je vivais dans une famille polygame mais mon père est décédé. Je vivais avec ma mère et les autres femmes de mon père », raconte le jeune homme. « Certaines d’entre elles faisaient des choses qui n’étaient pas bien. J’ai donc décidé de partir loin de tout ça. »

À seulement 15 ans, il s’est mis en tête l’été dernier d’effectuer un long voyage lui permettant de s’éloigner de ce quotidien « compliqué ». En août 2016, il débute alors un périple qui durera 5 mois.

En partant de Guinée, j’ai fait de l’auto-stop pour me rendre à Agadez au Niger. Là, j’ai traversé le désert à bord d’une camionnette Toyota blanche. Cela a duré 4 jours.
C’est durant cette traversée du désert qu’il rencontre « un vieux nomade avec son chameau ». L’homme le marquera, Abdourame dessinera son portrait à la peinture sur la toile primée.

Après le désert, il se voit obligé de poursuivre son voyage en mer. « Lorsque nous avons quitté le désert, nous sommes allés à Tripoli, la capitale du Niger », poursuit-il. C’est de là, qu’il a embarqué dans un « Zodiac », un canot pneumatique, et passé 6 heures en pleine mer avec « 150 personnes ». « Certaines s’étouffaient ! », se souvient encore le jeune homme.

Lille, le début d’une nouvelle vie ?

La première destination d’Abdourame, l’Italie. « J’y suis resté que quelques semaines. Je ne parle pas la langue alors que j’ai quelques notions en français. C’est pourquoi je me suis dit qu’il fallait que je parte pour la France. Je ne voulais pas tout recommencer à zéro. »

À Paris, il prendra le train pour rejoindre la capitale des Flandres. Aujourd’hui, Abdourame vit dans un foyer à Armentières et est scolarisé.
Je suis très content d’être ici, d’avoir rencontré les associations et les collectifs qui nous aident. J’ai rencontré beaucoup de personnes, nous avons échangé, notamment avec ceux qui ont participé au concours avec moi. C’était très important pour moi de représenter mon histoire sur la fresque.

Aux côtés de jeunes ayant vécu une situation similaire sur quelques points, Abdourame avoue s’être « senti bien ». « Je me suis cultivé ! »
Pour plus tard, le jeune homme ne manque pas d’ambition. Il aimerait en effet devenir « architecte paysagiste ou assistant d’architecte ». Seul l’avenir nous le dira… »

Voir en ligne : https://actu.fr/hauts-de-france/lil...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail