InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Articles > Tanger et les harragas - Les mutations d’un espace frontalier

Tanger et les harragas - Les mutations d’un espace frontalier

Revue Hommes et migrations n°1304 : Les frontières - Octobre/novembre/décembre 2013

Publié le mardi 31 décembre 2013 , mis à jour le jeudi 19 mars 2015

SOURCE : Revue Hommes et migrations n°1304 - octobre-novembre-décembre 2013

AUTEURS :
- Youssef Ben Tayeb, étudiant en master II professionnel Migrations internationales, laboratoire Migrinter, université de Poitiers
- Sarah Przybyl , doctorante en géographie laboratoire Migrinter, université de Poitiers

EXTRAIT :

Pour de nombreux jeunes migrants tentés par une traversée clandestine, les ports de Tanger-ville et Tanger-Med au Maroc constituent à la fois un refuge et un tremplin vers l’Europe. Or les mutations récentes des infrastructures portuaires modifient les projets et le mode de vie des harraga, à l’affût des opportunités de passage. À Tanger, l’espace à la fois clos et ouvert des ports joue le rôle d’une carte où se dessinent les projets migratoires d’une jeunesse en mal d’avenir.

Sur le même sujet voir l’article : Les harragas à l’épreuve de la nouvelle donne portuaire tangéroise

Voir en ligne : http://www.hommes-et-migrations.fr/...


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien