InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Reportages > Reportages radio > Calais : le sort des mineurs isolés au menu du sommet franco-britannique

Calais : le sort des mineurs isolés au menu du sommet franco-britannique

Publié le jeudi 3 mars 2016 , mis à jour le jeudi 3 mars 2016

Source : http://www.franceinter.fr

Date : 03/03/2016

« La crise des réfugiés qui bouleverse l’Europe et, en particulier, le sort des migrants de Calais dominera jeudi le 34e sommet franco-britannique à Amiens, dans la Somme. François Hollande et David Cameron vont d’ailleurs parler de la situation des 400 mineurs isolés dans la jungle Calais en plein démantèlement.

La France veut obtenir de Londres une aide financière substantielle pour l’ouverture de nouveaux centres d’accueil, la sécurisation des infrastructures portuaires de Calais et Dunkerque ainsi que du tunnel sous la Manche, et la lutte contre les filières.

La question des mineurs isolés ayant des membres de leur famille installés outre-Manche sera également sur la table. Bernard Cazeneuve a souhaité récemment que les cas de "tous ceux qui ont des attaches en Grande-Bretagne, parmi notamment les mineurs isolés," soient examinés "dans l’équilibre de la relation que nous avons avec la Grande-Bretagne".

Naqibullah a 10 ans, des yeux très bleus, la peau déjà burinée par les milliers de kilomètres parcourus depuis Mazar-E-Sharif au nord de l’Afghanistan. Il vit depuis cinq mois dans une caravane, au sud de la jungle. Son objectif : rejoindre son oncle à Londres.

« Il fait trop froid dans la jungle. Il n’y a pas de gaz, pas d’électricité, il n’y a rien. Tout est problématique. Mais je vais essayer encore et encore de me rendre en Angleterre parce que ma famille est-là bas. »

Des douches partagées avec des hommes, des agressions quotidiennes... Mohammad, lui a 16 ans. Il y a un an, son père meurt dans une attaque suicide à Kaboul. Il décide alors de fuir l’Afghanistan pour rejoindre ses deux frères à Manchester. Depuis cinq mois, il est bloqué à Calais.

« Quand nous sortons la nuit, il y a beaucoup de gens qui nous maltraitent. Ils sont plus vieux, ils se baladent en groupe comme des gangs. Ils essaient de nous dérober de l’argent, les téléphone portable, ce genre de choses. Quand nous n’avons rien à leur donner, ils nous punissent. Nous n’avons pas d’aide ici. Nous devons donc partir. »

Depuis début janvier, des bénévoles ont installé un centre juridique au cœur de la jungle. L’objectif : accélérer les démarches administratives pour entamer dès que possible les procédures de rapprochement familial. L’un des sujets que le ministre de l’Intérieur a mis en haut de la pile. »

Voir en ligne : http://www.franceinter.fr/depeche-c...


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail