InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Articles > Les dépenses d’aide sociale au ralenti

Les dépenses d’aide sociale au ralenti

Publié le mardi 26 février 2019 , mis à jour le mardi 26 février 2019

Source : ASH n°3099 p.10

Date : 22 février 2019

Auteur : Maïa COURTOIS

Extraits :

«  UNE ÉTUDE DE LA DREES PARUE LE 14 FÉVRIER confirme le ralentissement, en 2017, des dépenses totales d’aide sociale des conseils départementaux. Ces dépenses – nettes des recouvrements, récupérations et remboursements – s’élèvent à 37,5 milliards d’euros, soit une hausse de 0,4 % en euros constants par rapport à 2016. De 2013 à 2017, l’augmentation a été, en moyenne, de 8,6 % ; mais elle s’amenuise…

(...) Les autres dépenses (aide sociale à l’enfance, aides aux personnes handicapées et aux personnes âgées) sont toutes en hausse d’environ 1,5 % par rapport à 2016. Dans la protection de l’enfance, les dépenses brutes de placements progressent de 2,1 % en 2017, mais moins fortement que le nombre de mesures associées, dont la hausse de 3,7 % est « essentiellement liée à celle du nombre de mineurs non accompagnés pris en charge par les départements », souligne la Drees.

L’étude rappelle que les dépenses d’aide sociale à l’enfance ont progressé entre 1999 et 2017 à un rythme régulier, mais que « leur part est désormais bien inférieure à ce qu’elle était en 1999 du fait de nouvelles prestations prises en charge par les départements ». (...)

Un écart que la Drees explique par le fait que « les dépenses moyennes par bénéficiaire sont sensiblement plus élevées pour les autres prestations, notamment l’aide sociale à l’hébergement des personnes handicapées ou les placements à l’ASE ». »

Voir en ligne : https://www.ash.tm.fr/hebdo/3099/pa...


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail