InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Articles > Consommation de substances psychoactives à Mayotte. De la société (...)

Consommation de substances psychoactives à Mayotte. De la société traditionnelle à aujourd’hui, quel impact sur la prise en charge des jeunes  ?

Publié le mercredi 7 août 2019 , mis à jour le mercredi 7 août 2019

Source : VST - Vie sociale et traitements 2019/3 (N° 143), pages 120 à 125

Date : 05 août 2019

Auteurs : Malika Delaye et Layla Soilihi Mouelevou

Présentation :

«  Un grand nombre d’enfants grandissent dans une précarité importante  : violences, liens familiaux fragiles, précarité financière, trop peu d’écoles et de formations, manque d’activités… «  Délinquants  », «  drogués  », «  bandes  »…, cette jeunesse est fréquemment associée aux comportements déviants. Cette jeunesse, isolée, inactive, en rupture, est en risque de développer des comportements addictifs. Sur ce territoire en pleine mutation, nous pouvons donc nous demander comment accompagner les jeunes consommateurs en tenant compte de leur environnement familial et de ses contradictions, notamment dans le rapport aux substances, locales et traditionnelles/importées ou nouvelles  ?
Les observations et les réflexions qui suivent s’appuient sur l’intervention dans un paej, où le lien tissé entre le jeune et l’éducateur constitue un levier essentiel pour prévenir et soigner les personnes accueillies en complémentarité avec des structures plus spécialisées.
Différents produits existent et sont consommés à Mayotte depuis des décennies. Le mode de prise diffère, notamment si le consommateur est un homme ou une femme, certains de ces produits étant réservés exclusivement aux hommes. Par contre, le tabac à chiquer cultivé à Mayotte depuis de nombreuses années est utilisé notamment pour ses vertus dites «  médicinales  », ce qui en justifie la consommation régulière par des femmes (cf. tableau ci-dessous).
Beaucoup de personnes à Mayotte ne considèrent pas les produits traditionnels du terroir comme étant des substances psychoactives, et estiment qu’ils n’ont rien à voir avec les produits importés tels que la cigarette et l’alcool (...)
 »

Voir en ligne : https://www.cairn.info/revue-vie-so...


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail