InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Mediapart - A la frontière italienne, les sales méthodes pour refouler les (...)

Mediapart - A la frontière italienne, les sales méthodes pour refouler les migrants

Publié le : mercredi 14 décembre 2016

Voir en ligne : https://www.mediapart.fr/journal/fr...

Source : www.mediapart.fr

Auteur : Louise Fessard

« À la frontière franco-italienne, se joue depuis juin 2015 une guerre d’usure entre migrants et forces de l’ordre françaises qui, selon les récits recueillis, usent de méthodes proches de l’illégalité : refoulement de mineurs non accompagnés, familles séparées, contrôles au faciès, chaussures lacérées, etc.

À Vintimille (Italie), le sous-sol de l’église San Antonio, qui accueille les migrants les plus vulnérables – mineurs non accompagnés, familles et femmes seules –, ressemble à un refuge d’éclopés. Ce lundi 14 novembre 2016, un groupe de jeunes filles érythréennes tue le temps en plaisantant autour de la station de recharge de leurs portables. Âgées de 14 à 22 ans, beaucoup se sont blessées aux pieds ou aux jambes en tentant de passer en France de nuit ou en fuyant la police française. Ruth, une Érythréenne de 22 ans aux longues tresses fines, apporte du dortoir ses baskets en toile lacérées par la police française, selon elle, après son interpellation dans le train, quelques jours auparavant. « Ils m’ont dit que, si je revenais, ils me couperaient les cheveux et les garderaient », explique, en anglais, la jeune femme. Blessée au pied gauche en cheminant sur la voie ferrée, elle est pour l’instant bloquée à Vintimille. « Je veux retenter, mais comment ? » (...) »

Suite de l’article à lire en ligne pour les abonnés.

Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien