InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > [Reportage-photo] Pour une protection inconditionnelle de tous les mineurs (...)

[Reportage-photo] Pour une protection inconditionnelle de tous les mineurs isolés étrangers

Publié le : lundi 26 novembre 2018

Voir en ligne : https://www.pressenza.com/fr/2018/1...

Source : Pressenza

Date : 25 novembre 2018

Extraits :

« Organisé par le collectif « Accueil de Merde »(*), un rassemblement a eu lieu le 23 novembre rue Didot à Paris, face au siège de la Croix Rouge française.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes ainsi que beaucoup de jeunes mineurs étrangers isolés venus protester contre l’accueil qui leur est réservé, notamment par la Croix Rouge française, « chargée de l’évaluation de la minorité et de l’isolement familial des personnes se déclarant mineures privées temporairement ou définitivement de la protection de leur famille » (arrêté du 17/11/16).

Avant de présenter un extrait du texte, lu par le collectif, il est bon de rappeler les principes et valeurs de la Croix Rouge française, qui dans le cas présent semble s’être éloignée de son « humanité, impartialité, neutralité et indépendance. »

Extrait du texte :

« Nous sommes devant le siège historique de la Croix Rouge française. Ce lieu fait partie des nombreux lieux inoccupés à Paris, qui pourraient accueillir tant de personnes, tant de jeunes qui dorment à la rue. Où est la logique ? Il semblerait que les gouvernants préfèrent laisser les mineurs étrangers affronter tous les dangers plutôt que de leur offrir la protection à laquelle ils ont droit.

(...)

Voici comment ça se passe. Les jeunes se présentent à un entretien devant des personnes de la Croix Rouge, qui vont décider s’ils sont mineurs ou non, qui tenteront de deviner leur âge, grâce à des éléments totalement aléatoires tels leur faciès, leur comportement, leur degré de maturité psychique, et à travers le récit de vie de ces adolescents. Comment est-il possible de donner un âge précis à un jeune qui a entre 15 et 20 ans ! Cette absurdité tourne à l’ignominie quand on sait les difficultés qui découlent pour les jeunes de cette décision. Les jeunes étrangers isolés sont en danger. La Croix Rouge française n’est pas au rendez vous d’humanité. C’est pour cela que nous sommes réunis ici aujourd’hui. Si nous ne faisons rien nous nous rendons complices des actes de cruauté exercés à l’égard de ces jeunes, ces êtres humains dont on nie l’humanité. Car chaque personne devrait avoir droit à un toit, un couvert, accès aux soins et à l’éducation.

(...)

(*) « Accueil de merde »

Nous sommes un groupe de riverain.e.s du nord-est de Paris, lancé.e.s dans l’aide aux réfugiés il y a deux ans, par le hasard de la proximité avec les camps qui s’y étaient installés. Nous avons progressivement pris la mesure de ce que nous jugeons être de la duplicité de la part de l’État, comme de la Mairie de Paris sur le sujet. Et nous tenons à le faire savoir, pour que l’accueil des exilé-e-s soit effectif et humain. »