InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Question écrite n° 25679 de M. le Sénateur Jean-Pierre Bosino - Situation (...)

Question écrite n° 25679 de M. le Sénateur Jean-Pierre Bosino - Situation d’accueil des mineurs isolés étrangers dans l’Oise

Publié le : lundi 24 avril 2017

Voir en ligne : http://www.senat.fr/basile/visio.do...

Source : www.senat.fr

Date : 6 avril 2017

Texte de la question :

publiée dans le JO Sénat du 06/04/2017 - page 1349

M. Jean-Pierre Bosino attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la situation d’accueil des mineurs isolés étrangers dans l’Oise.

L’aggravation des conflits extra-européens, les famines qui ravagent des pays, poussent toujours plus d’hommes, de femmes, d’enfants et d’adolescents sur les routes. L’association France Terre d’Asile estime que 8 000 mineurs dits isolés étrangers sont présents en France métropolitaine. La situation de ces jeunes est dramatique, et pousse à des situations tout aussi dramatiques, à l’instar de ce drame survenu à Châlons-en-Champagne. Des mesures d’urgence doivent être prises, prenant en compte à la fois la dégradation de la situation internationale et une nécessaire réponse aux aspects sanitaires et sociaux, en veillant à ce que les départements assurent leur mission de de protection de l’enfance, plutôt que d’employer la seule répression, y compris contre des citoyens, des militants politiques et associatifs.

Dans le département de l’Oise, le Conseil départemental a décidé de ne plus signer de contrats « jeune majeur » aux jeunes pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (ASE). Ainsi, un jeune le jour de ses 18 ans, se retrouve livré à lui même et surtout à la rue. Dans le département, notamment à Beauvais, on déplore plusieurs cas de jeunes, lycéens la journée et à la rue la nuit.

Le réseau militant et l’engagement d’enseignant face à la souffrance de ces jeunes permet de remédier à l’urgence de la situation mais n’apporte certainement pas des réponses pérennes à une crise sanitaire et d’humanité.

Ainsi, il lui demande comment il s’assure que les collectivités respectent leurs missions de protection de l’enfance.