InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > CP de l’UNESCO : Les enfants migrants et réfugiés dans le monde pourraient (...)

CP de l’UNESCO : Les enfants migrants et réfugiés dans le monde pourraient remplir un demi-million de salles de classe, d’après un Rapport de l’UNESCO sur l’éducation

Publié le : mercredi 21 novembre 2018

Voir en ligne : https://fr.unesco.org/news/enfants-...

Source : UNESCO

Date : 20 novembre 2018

Extraits :

Le Rapport mondial de suivi sur l’éducation 2019 de l’UNESCO, intitulé Migration, déplacement et éducation, a été lancé en présence de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à Berlin le 20 novembre. Il montre que le nombre d’enfants migrants et réfugiés en âge d’aller à l’école dans le monde a augmenté de 26% depuis 2000 et pourrait aujourd’hui remplir un demi-million de salles de classe.

Le Rapport met en lumière les réalisations et les lacunes des pays en ce qui concerne le droit des enfants migrants et réfugiés à bénéficier d’une éducation de qualité, un droit qui bénéficie à la fois aux apprenants et aux communautés dans lesquelles ils vivent.

Le droit de ces enfants à une éducation de qualité, même s’il est de plus en plus reconnu en théorie, est remis en question quotidiennement dans les salles de classe et les cours d’école et carrément nié par certains gouvernements. Au cours des deux années qui se sont écoulées depuis la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants adoptée en 2016, les réfugiés ont manqué 1,5 milliard de jours d’école.

Malgré tout, des progrès ont été accomplis dans l’intégration des réfugiés dans les systèmes éducatifs nationaux, comme c’est le cas dans huit des dix principaux pays d’accueil des réfugiés.

(...)

Comme l’affirme la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, « Tout le monde est perdant lorsque les migrants et les réfugiés sont privés d’accès à l’éducation. L’éducation est la clé de l’inclusion et de la cohésion. Une plus grande diversité en classe, si elle constitue un défi pour les enseignants, peut favoriser le respect de la diversité et être l’occasion d’apprendre des autres. C’est le meilleur moyen de rendre les communautés plus fortes et plus résilientes. »

(...)

Les Recommandations du Rapport sont les suivantes :

  • Protéger le droit à l’éducation des migrants et des personnes déplacées
  • Inclure les migrants et les personnes déplacées dans le système éducatif national.
  • Allier compréhension et planification pour répondre aux besoins éducatifs des migrants et des personnes déplacées.
  • Intégrer l’histoire des migrations et des déplacements dans les programmes afin de remettre en question les préjugés.
  • Préparer les enseignants des migrants et des réfugiés aux questions liées à la diversité et aux difficultés économiques.
  • Mobiliser le potentiel des migrants et des personnes déplacées.
  • Répondre aux besoins éducatifs des migrants et des personnes déplacées en matière d’aide humanitaire et d’aide au développement.